Le territoire est reconnu pour son trio de pistes cyclables que sont L’Estriade, la Montérégiade et la Campagnarde, qu’on emprunte entre Granby et Waterloo. Pour une expérience différente, on se dirige vers le Parc national de la Yamaska, géré par la SÉPAQ, pour sillonner les 19 km de sentiers qui ceinturent le réservoir Choinière de Roxton Pond.

Pour une activité de weekend avec les enfants, on peut bien sûr se rendre au fameux Zoo de Granby, mais le Verger Champêtre est également une destination de choix, où l’on cueille des pommes l’automne, où l’on choisit notre sapin de Noël l’hiver, et où l’on se promène dans les sentiers l’été. Durant la saison estivale, la plage municipale de Waterloo est aussi une bonne option pour amuser et rafraîchir les enfants, avec les jeux d’eau, les modules de jeux et toutes les activités nautiques disponibles.

La Haute-Yamaska possède les avantages des grands centres urbains, avec en son territoire la ville de Granby qui compte plus de 70 000 résidents, tout en bénéficiant de la tranquillité rurale grâce aux petites localités de quelques milliers d’habitants qui l’entourent telles que Roxton Pond, Shefford, Sainte-Cécile-de-Milton et Waterloo.

Les emplois sont variées sur le territoire de La Haute-Yamaska, avec quelque 40 000 postes dans des secteurs très diversifiés. Dans le secteur industriel, le territoire est principalement actif dans les domaines de l’électrique, l’électronique, le métal, la machinerie, les textiles et le bioalimentaire. Dans le secteur des services, le territoire possède de nombreuses infrastructures récréotouristiques, des commerces et des restaurants, qui présentent de multiples occasions d’emploi.

Les amoureux de musique sont servis sur le territoire de La Haute-Yamaska. Chaque année a lieu le Festival international de la chanson de Granby, dont la réputation n’est plus à faire, où l’on se rend pour faire des découvertes musicales avant le reste des Québécois. Pour une sortie sans les enfants, on se procure des billets pour un spectacle au Palace de Granby ou, pour une expérience plus intime, à la Maison de la culture de Waterloo.

Les citoyens de Granby ont la chance de pouvoir prendre leur marche quotidienne avec leur chien autour du lac Boivin, situé en plein cœur de la ville. L’hiver, ils troquent leurs bottes pour leurs skis de fond et ils s’élancent sur les pistes entretenues par le Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin. Il est bon de savoir qu’on accède gratuitement à ce site lorsqu’on possède une carte-loisirs et qu’on réside dans l’une des municipalités du territoire de La Haute-Yamaska.

Pour les entrepreneurs qui désirent mettre sur pied leur entreprise sur le territoire de La Haute-Yamaska, celui-ci bénéficie d’infrastructures industrielles de qualité et d’une grande capacité d’accueil pour l’implantation de nouvelles entreprises. Elle offre notamment un vaste éventail de terrains au sein des parcs industriels de plusieurs municipalités. Sa position stratégique entre Montréal, Sherbrooke, Drummondville et la frontière américaine est également un plus pour tout entrepreneur.

Les épicuriens y trouvent assurément leur compte sur le territoire de La Haute-Yamaska : de très bonnes tables telles que la Maison Boire ont pignon sur rue, les microbrasseries Le Grimoire à Granby et La Ferme brasserie rurale à Shefford désaltèrent les amateurs de bière, et la Cidrerie Milton de Sainte-Cécile-de-Milton ravis ceux qui préfèrent le cidre.

Lorsqu’on fait nos commissions du samedi, on commence à Waterloo, où le Marché Foster et La Bouchère nous attendent, avec chacun leur variété de produits locaux. L’été, on peut aussi se diriger vers le centre-ville de Granby, où le marché public couvert nous permet de découvrir des producteurs du coin.

Pour se délier les jambes après le travail, direction le Parc des Montagnards à Shefford, où une courte randonnée nous amène à l’un des sommets du mont Shefford, avec vue sur le lac Brome et les Montagnes-Vertes. Une belle façon de s’aérer l’esprit en deux temps, trois mouvements!

Pourrait aussi vous intéresser